62952_1197390580_2

La voix ne se voit pas mais c'est la voie à suivre pour rencontrer l'Autre. Indicible, elle s'exprime par le son et s'habille de mots  ou de notes musicales, parfois même des deux simultanément. C'est alors que le poème se fait chant et que la prose trouble de lyrisme les bulles du temps. Quand elle se propage, la voix matérialise l'espace qui se fend là où elle passe. Pour autant de paroles diffusées au vent, une multitude d'images se superposent à elles et la voix prend des couleurs et des formes tels une étoffe, un nuage vaporeux, une goutte persistante. On la dit soyeuse, la devine éraillée, rauque et profonde. Elle pénètre notre âme allant de l'invisible à l'impalpable créant une émotion fatalement hypnotique. Une voix qui transcende, émeut les tréfonds, une voix qui fouille l'inconscient et submerge les sensations, une voix comme une caresse ... rend amoureux et dépendant. Les mouvements de l'âme bercés par son rythme et posés sur sa partition...La voix chavire et tout n'est que frissons, émotions.

Catel